« Traces de l’humanité » propose un langage rupestre mais aussi tous les codes d’une écriture pariétale des civilisations multiples qui ont forgé notre humanité. La magnificence du paysage et des animaux dans « Traces de Lascaux » et les « Dieux de la Grotte » nous invitent à déposer un regard sur le passé et son héritage ancestral. Les œuvres de Ghislaine sont surtout une invitation à la célébration de la vie, de la couleur et de l’empreinte que ces premières nations ont transmis dans l’art contemporain du XXIème siècle. Au fond, Ghislaine nous ouvre les possibilités de vivre l’Unicité des codes ancestraux de manière sensitive bien au delà des mots.
Critique de Viviane Gruais – Artiste peintre en arts visuels

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *